The Daily, premier quotidien sur iPad, va-t-il marcher ?

Évènement largement couvert par la presse française et mondiale, le lancement mercredi dernier du premier quotidien publié exclusivement sur iPad est un projet audacieux à l’heure où la presse numérique cherche encore un modèle économique viable. Le magnat des médias Rupert Murdoch a tenté un pari qui soulève de nombreuses interrogations: visionnaire, incertain ou franchement risqué ?


Bref rappel des faits: : mercredi dernier, à New York, Rupert Murdoch a lancé en partenariat avec Apple le premier quotidien conçu exclusivement pour iPad (voir la vidéo de présentation sur BBC News). Son nom : The Daily. Le journal, fondé sur l’espoir de créer un nouveau modèle de presse payante en ligne, sera vendu 99 cents par semaine (ou 14 cents par jour) et fonctionnera sur un système d’abonnement. Apple, de son côté, touchera une « redevance » de 30% sur ces abonnements. Le projet de Murdoch représente un investissement de 50 millions de dollars la première année, avec un seuil de rentabilité fixé à 500 000 abonnés, objectif ambitieux. Au niveau du contenu éditorial, Murdoch a assemblé une équipe de pointures du secteur de la presse, via l’énorme réseau de son groupe News Corp.

The Daily peut-il sauver le journalisme et la presse ? C’est en substance la question que se posent les médias du monde entier. Ceux-ci ont tenté de présenter les atouts et faiblesses du projet pour évaluer ses perspectives.

Présentation: un contenu prometteur

Le magazine PC World a recensé « cinq choses à savoir » sur The Daily :  le staff expérimenté du journal, une cible de lecteurs jeunes et accoutumés aux nouvelles technologies, de nouvelles façons de traiter l’info grâce aux fonctionnalités de l’iPad (comme les photos à 360°), un créneau éditorial encore indéfini vis-à-vis de la concurrence et le fameux système d’abonnement.

Le Daily n’essaye pas de reproduire sur iPad un journal traditionnel, remarque le Guardian. Il propose une nouvelle expérience de lecture proche des tentatives de magazines numériques déjà testées sur Ipad par Wired et Virgin.

La qualité du contenu journalistique à l’intérieur de ce bel emballage sera déterminante, tout comme la capacité à créer une offre unique et novatrice sur le marché. « C’est ce qui va faire l’échec ou le succès du Daily » annonce le site The Consumerist. Le quotidien va jouer à fond sur l’aspect plurimédia, un mêmet sujet pouvant être traité sous le format écrit, photo, vidéo, audio, assortis de liens vers le web et les réseaux sociaux. Au niveau de la ligne éditoriale, Murdoch a annoncé un « journal patriote qui croit en la liberté de penser, la liberté du marché, et la liberté pour tous ». On attendra avant de se faire une idée un peu plus précise…

Analyses: un modèle économique risqué

The Economist dresse un parallèle entre le Daily et le lancement d’Itunes, outil destiné à vendre des morceaux de musique… à 99 cents ! Les éditeurs vont-ils se faire « piéger » par Apple de la même manière que les maisons de disque ? Avec son contenu exclusif et l’impossibilité de s’abonner ailleurs que sur iPad, Apple reste fidèle à son approche marketing fermée.

Le magazine Wired explique que le passage d’Apple à un système d’abonnement pourrait ouvrir la porte à d’autres éditeurs grâce au compromis sur le partage des données et la possibilité de résilier l’abonnement à tout moment. Pour l’instant exclusivement réservé à l’iPad, le Daily pourrait à terme être aussi proposé sur les autres tablettes numériques qui apparaîtront prochainement, selon des propos de Murdoch rapportés par l’agence Bloomberg.

Le défi du Daily va être de faire payer les lecteurs pour un contenu généraliste. En effet, comme le remarque le Los Angeles Times, les lecteurs se sont montrés jusqu’à présent enclins à débourser pour de l’information en ligne spécialisée comme le Wall Street Journal ou le Financial Times, mais moins enthousiastes pour payer de l’information d’un quotidien qu’ils peuvent trouver gratuitement ailleurs.

Déjà piraté

Petit problème, révélé par le blog « Bits » du New York Times : dès le lendemain de son lancement, le Daily était déjà piraté sur le web ! En 20 minutes, un informaticien californien a monté un site sur lequel peuvent être consultés tous les articles du jour. La question cruciale pour les fondateurs du Daily est de savoir si les gens seront prêts à payer pour bénéficier des fonctionnalités de l’iPad, où réside après tout le principal atout du nouveau quotidien.

Quoiqu’il en soit, le Daily a le mérite de proposer une nouvelle voie pour la presse, sachant que les journaux traditionnels se portent très mal, entre des ventes en chute libre et une baisse de moitié des revenus publicitaires depuis 2005 (source LA Times). Qui ne tente rien n’a rien.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :